Cavusoglu : « Nous refusons les déclarations iraniennes à l’encontre du président Erdogan »

Cavusoglu : "Nous refusons les déclarations iraniennes à l'encontre du président Erdogan"

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a souligné, samedi, à son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif, que Ankara refuse les déclarations iraniennes visant le président, Recep Tayyip Erdogan.

Cavusoglu et Zarif ont évoqué, lors d’un entretien téléphonique, le poème lu jeudi par le président Erdogan dans la capitale azerbaïdjanaise Bakou, selon des sources diplomatiques.

Le ministre turc a précisé que « le poème ne concerne que la région azerbaïdjanaise du Haut-Karabakh et que le président Erdogan n’a pas insinué l’Iran ».

Cavusoglu a affirmé qu’il n’accepte pas de telles déclarations sans fondement visant le président Erdogan, sous prétexte du poème, à un moment où Téhéran pouvait entrer en contact avec Ankara via les canaux ouverts.

Il a rappelé à son homologue iranien que la Turquie était toujours aux côtés de l’Iran dans les moments difficiles, tandis que tous les autres pays lui ont tourné le dos.

Cavusoglu a ajouté, en ce sens, que la déception turque s’est accrue à la suite des déclarations iraniennes infondées.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a convoqué, vendredi, le représentant de la Turquie en Iran, l’ambassadeur Derya Ors, en raison du poème lu par le président Erdogan.

Derya Ors a été convoqué par le vice-ministre iranien des Affaires étrangères pour lui transmettre la « ferme condamnation de Téhéran » et que l’Iran s’attendait à des explications rapides sur la question, selon le communiqué du porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh.

Par ailleurs, Zarif a présumé que le vers du poème lu par le président Erdogan vise l’intégrité territoriale iranienne.

En réponse à la convocation de son ambassadeur, le ministère turc des Affaires étrangères a convoqué, vendredi, l’ambassadeur iranien à Ankara, Mohammad Ferazmend, exprimant son mécontentement face aux allégations sans fondement faites par Téhéran contre le président Erdogan.

Selon des sources diplomatiques turques, le MAE a contesté la convocation de l’ambassadeur Derya Ors suite au tweet de Javad Zarif.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/rkKStS