France : l’Église catholique décide de vendre ses biens pour indemniser les victimes d’abus sexuels

France : l'Église catholique décide de vendre ses biens pour indemniser les victimes d'abus sexuels

 

En France, l’Église catholique a décidé de vendre ses biens pour indemniser les victimes d’abus sexuels.

Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, a annoncé les décisions qu’ils ont prises après avoir rencontré des prêtres et des évêques à Lourdes, en France.

De Moulins-Beaufort a déclaré qu’une « Commission nationale indépendante » serait mise en place pour reconnaître et remédier aux griefs de ceux qui ont été victimes d’abus sexuels, et qu’elle serait dirigée par Marie Derain de Vaucresson, l’avocate du ministère de la Justice.

De Moulins-Beaufort a déclaré qu’ils vendraient les actifs de l’église pour indemniser les victimes d’abus sexuels et qu’ils emprunteraient de l’argent si nécessaire.

De Moulins-Beaufort a souligné que le rapport publié par la Commission indépendante sur les abus sexuels (CIASE) dans les églises révèle une vérité que l’église ne peut pas voir.

« Nous devons admettre que nous avons permis le développement d’un système religieux qui viole les droits humains et les plus fondamentaux », a-t-il affirmé.

En France, les prêtres avaient accepté la « responsabilité institutionnelle de l’Église catholique » dans les cas d’abus sexuels sur des enfants et cet abus était un « phénomène systématique » dans l’église.

Dans le rapport publié par CIASE le 5 octobre, il a été déclaré que 216 000 enfants ont été abusés sexuellement dans les églises depuis 1950.

En ajoutant les cas d’abus sexuels perpétrés par des employés dans des écoles privées et des institutions affiliées à l’Église catholique, ce nombre a atteint 330 000, et il a été souligné que les abus sexuels dans les églises sont un « phénomène systématique ».

Le président de la CIASE, Jean-Marc Sauvé, a souligné que l’Église catholique n’avait pas pris les précautions nécessaires contre les incidents d’abus sexuels et a appelé cette institution à prendre ses responsabilités.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/H85Oyz