L’inflation, désormais un problème mondial, durant la pandémie de Covid-19

L'inflation, désormais un problème mondial, durant la pandémie de Covid-19

L’inflation est devenue désormais un problème mondial, durant la pandémie de Covid-19.

Les prix à la consommation et à la production continuent d’augmenter dans le monde entier, concernant nombreux produits, dont les puces électroniques et les aliments.

Environ 1,2 milliard de personnes, à travers le monde entier, souffrent dans leur pays d’un taux d’inflation supérieur à 10% voire 100%.

Les difficultés logistiques, le manque de main d’œuvre et les prix énergétiques élevés défient le point de vue selon lequel l’inflation élevée ne serait que « temporaire ».

Les données montrent que l’inflation a atteint son sommet des 31 dernières années aux États-Unis. Le Département du Travail américain a annoncé un taux d’inflation de 6,2% en octobre 2021.

Selon les analystes, l’inflation élevée risque de perdurer plus longtemps que prévu.

Les Européens souffrent, pour leur part, de la hausse des prix énergétiques et alimentaires surtout. Le taux d’inflation dans la zone euro a battu son record des 13 dernières années, avec 3,4% en septembre 2021.

Le Bureau fédéral des Statistiques allemand (Destatis) avait annoncé un taux de 4,1% en septembre 2021. Ce chiffre s’est élevé à 4,5% en octobre, pour la première fois depuis 1993, à cause des problèmes dans l’approvisionnement, la pandémie et la hausse des prix énergétiques.

En Chine, deuxième économie du monde, les prix s’élèvent à une vitesse inouïe depuis 26 ans, dépassant largement les prévisions.

Le Bureau national des Statistiques chinois a annoncé un taux d’inflation de 1,5% en octobre 2021, soit la hausse la plus rapide depuis septembre 2020.

L’indice des prix à la production a augmenté de 13,5% sur une base annuelle, dans la même période, contrairement aux estimations (12,3%).

Selon les informations compilées par l’Agence Anadolu, le taux d’inflation varie entre 10% et 20% dans 15 pays, dont les Seychelles et le Turkménistan (10%), le Burundi (10,49%), la Biélorussie (10,5%), l’Ouzbékistan (10,6%), le Brésil (10,67%), l’Ukraine (10,9%), Haïti (10,91%), le Ghana (11%), la Sierra Leone (11,63%), la Géorgie (12,8%), la Guinée (13,05%), le Kirghizistan (13,5%), le Nigéria (16,63%) et la Turquie (19,89%).

Le taux dépasse les 20% en Zambie, en Angola, en Éthiopie, en Iran, en Argentine, au Zimbabwe, au Suriname, en Syrie, au Liban, au Soudan et au Vénézuéla.

Le Vénézuéla se distingue par un taux exceptionnellement élevé, soit 1 946%, le taux le plus élevé au monde.

Les experts pensent désormais à la fin de la période « d’inflation durable ». Ils essaient de comprendre si la hausse de l’inflation est temporaire ou permanente.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/c1hBad