« En tant que 2e plus grande armée de l’OTAN, la Turquie est au centre de la sécurité de l’Alliance »

"En tant que 2e plus grande armée de l'OTAN, la Turquie est au centre de la sécurité de l'Alliance"

 

Le ministre turc de la Défense nationale Hulusi Akar a déclaré que la Turquie, en tant que deuxième plus grande armée de l’OTAN, est au centre de la sécurité de l’Alliance.

Hulusi Akar a suivi, avec le chef d’état-major général Yasar Guler et les commandants des forces militaire, les activités « Distinguished Observer Day » de l’exercice On Guard-2021 (Attentive-21), qui a été réalisé afin de préparer le commandement du 3e Corps (HRF), qui assumera la fonction de Corps combattant de l’OTAN en 2023, pour les opérations de combat.

Akar, qui a été informé au commandement du Centre multinational de guerre interarmées, où l’exercice a été effectué, a déclaré que nous traversons une période de risques et de menaces accrus aux niveaux mondial et régional.

Il a souligné que la responsabilité des organisations internationales de sécurité et de défense est plus lourde que jamais.

« Alors que la Turquie combat simultanément les organisation terroriste DEASH, Al-Qaida, PKK/YPG, FETO et d’autres organisations terroristes, elle continue de contribuer sans interruption aux exercices, à la structure des forces et aux cadres de l’Alliance, malgré sa préoccupation face aux risques, menaces et les dangers dans sa région. Elle fait tout ce qu’il faut pour protéger l’OTAN et les frontières de l’Europe contre le terrorisme, la contrebande et la traite des êtres humains. En tant que deuxième armée de l’OTAN, elle partage le fardeau de l’Alliance et toutes ses valeurs, plaçant l’OTAN au centre de sa propre sécurité et en même temps elle est au centre de la sécurité de l’OTAN », a-t-il assuré.

Akar a déclaré que la Turquie a rempli cette année avec succès le devoir de la VJTF Land (Very High Readiness Joint Task Force), c’est-à-dire le Commandement de la composante terrestre de la force prête de l’OTAN.

« En 2023 et 2028, la Turquie assumera la tâche de commandement de l’élément naval de l’OTAN avec la Force opérationnelle maritime turque à haut niveau de préparation (TURMARFOR), qui atteindra sa pleine capacité opérationnelle à partir du début de 2022. De plus, en tant que allié qui a acquis la capacité de commandement de la composante aérienne interarmées, la Turquie assumera le commandement de la composante aérienne en 2025 », a-t-il ajouté.

Akar a déclaré que des éléments importants tels que le Commandement terrestre allié, le Centre d’excellence pour la sécurité maritime, le Centre d’excellence antiterroriste, le Centre de formation du partenariat pour la paix, le champ de radars de missiles balistiques et la base aérienne d’opérations avancées sont situés en Turquie, et ces quartiers généraux sont les plus importants quartiers généraux de la structure militaire de l’OTAN. Il a décrit ces éléments comme des éléments indispensables à la compréhension générale de la défense et de la dissuasion.

Notant que de tels exercices augmentent non seulement l’interopérabilité, mais contribuent également au processus de solidarité, améliorent les capacités de combat et renforcent la dissuasion de l’Alliance, Akar a remercié ceux qui ont contribué à la planification et au processus d’exécution de l’exercice.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/15378k