Tatar : « Il n’est pas possible pour le peuple chypriote turc de renoncer à la Turquie, pays garant »

Tatar : "Il n'est pas possible pour le peuple chypriote turc de renoncer à la Turquie, pays garant"

 

Le président de la République turque de Chypre du Nord (RTCN), Ersin Tatar, a déclaré qu’il n’était pas possible pour le peuple chypriote turc de renoncer à la Turquie qui est le pays garant.

Dans sa déclaration écrite, Tatar a répondu aux allégations du chef du secteur chypriote grec, Nikos Anastasiades, qui a prétendu que « la Turquie n’a jamais voulu que les garanties soient levées » et a accusé la Turquie d’intransigeance.

Ersin Tatar qui a décrit la création de la République de Chypre (1959) comme un tremplin vers Enosis, a affirmé que le duo gréco-chypriote grec a cherché à modifier le traité de garantie de 1960 et à supprimer le garant de la Turquie, qu’ils considéraient comme une menace pour Enosis, et a entrepris des initiatives en ce sens dès les premiers jours de la République, 

Notant que le dirigeant chypriote grec Anastasiades essaie de déformer les faits à Chypre en disant « Que personne ne blâme la partie grecque, regardons le processus historique pour voir qui est coupable », Tatar a précisé que lorsque nous regardons le processus, le peuple chypriote turc est un partenaire fondateur égal de la République de Chypre. Il a rappelé que la République de Chypre a été exclue sous la menace des armes et a été soumise à des massacres..

« Pour ces raisons, l’ensemble du peuple chypriote turc est contre l’abolition du garant de la Turquie, le retrait des soldats turcs de Chypre et le retour de la période d’avant 1974. Le duo gréco-chyrpiote grec devrait le savoir et cesser de poursuivre des rêves impossibles », a ajouté le président de la RTCN Tatar .

« Mon conseil au chef du secteur chypriote grec, Anastasiades, est d’adopter une approche positive à nos appels au dialogue, d’entreprendre un accord juste, durable et durable à Chypre et la poursuite de la paix acquise en 1974, fondée sur l’existence de deux États souverains égaux et séparés au profit de Chypre et de la région. S’il veut voir les coupables, il doit se regarder dans le miroir », a-t-il conclu.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/oCC4Zj