Officiel palestinien : Incursion du président israélien dans la mosquée Al-Ibrahimi à Hébron

Officiel palestinien : Incursion du président israélien dans la mosquée Al-Ibrahimi à Hébron

 

Un officiel palestinien a déclaré à l’Agence Anadolu que le président israélien, Isaac Herzog, a fait irruption, dimanche soir, dans la mosquée Al-Ibrahimi de la ville d’Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée.

Le directeur de la mosquée Al-Ibrahimi, Hefzy Abu Sneineh, a ajouté que « les forces d’occupation israéliennes ont fermé la mosquée Al-Ibrahimi pendant deux heures, empêchant ainsi les fidèles et les visiteurs de pénétrer dans la mosquée ».

Abu Sneineh a ajouté que le président israélien s’est joint aux colons à l’intérieur de l’enceinte pour célébrer la fête juive de « Hanukkah ».

Selon le correspondant de l’Agence Anadolu, Herzog a allumé un cierge dans la mosquée, marquant le début de la célébration de Hanukkah. Le président israélien était accompagné de leaders des mouvements de colons et de membres de la Knesset.

L’ancien président israélien Reuven Rivlin et un certain nombre de hauts responsables israéliens avaient déjà fait irruption dans la mosquée Al-Ibrahimi, mais c’était la première fois qu’un président en exercice faisait intrusion dans la mosquée à l’occasion de « Hanukkah ».

De son côté, le fondateur du groupe « Jeunesse contre les colonies » à Hébron, Issa Amrou, a déclaré qu' »un état de tension a été observé dans la vieille ville d’Hébron, et la zone a été complètement bouclée, empêchant les fidèles d’entrer dans l’enceinte de la mosquée pendant la durée de cette incursion. »

Amrou a ajouté à l’Agence Anadolu, que lorsque Herzog a quitté les lieux, les colons ont scandé des slogans racistes contre les résidents des quartiers « Al-Salaymeh » et « Ghaith », au cours de leur marche dans les rues de la vieille ville.

Il a souligné que des affrontements ont éclaté dans le quartier de Bab al-Zawiya à Hébron entre des jeunes Palestiniens et les forces israéliennes.

Commentant cette démarche, le conseiller du président palestinien pour les affaires religieuses, Mahmoud al-Habbash, a estimé que cette intrusion de Herzog était « une agression manifeste contre l’islam et les musulmans et une insulte pour les sentiments de millions de musulmans dans le monde. »

Al-Habbash a déclaré, dans un communiqué dont l’Agence Anadolu a reçu copie, que « ce jour est considéré comme un nouvel épisode des jours noirs de l’occupation israélienne et de son racisme barbare. »

Cette incursion est intervenue alors que les forces palestiniennes, notamment le « Jihad islamique » et le « Front populaire de libération de la Palestine », avaient mis en garde contre les répercussions de l’incursion du président israélien dans la mosquée Al-Ibrahimi, dans des déclarations distinctes qu’elles avaient publiées quelques heures avant cette intrusion.

La mosquée Al-Ibrahimi est située dans la vieille ville d’Hébron qui est sous contrôle israélien. La ville compte environ 400 colons, gardés par quelque 1 500 soldats israéliens.

La mosquée, qui aurait été construite sur la tombe du prophète Abraham,  paix soit sur lui, est divisée depuis 1994 en deux parties, l’une pour les musulmans et l’autre pour les juifs, suite à la mort de 29 Palestiniens tués par un colon pendant la prière de l’aube le 25 février de la même année.

En juillet 2017, le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO a déclaré la mosquée Al-Ibrahimi comme étant un site du patrimoine palestinien.

Les Palestiniens accusent Israël de vouloir prendre le contrôle total de la mosquée et de la transformer en synagogue.

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/vWqkBj