Organismes de défense des droits des prisonniers: « Israël a arrêté 402 Palestiniens en novembre »

Organismes de défense des droits des prisonniers: "Israël a arrêté 402 Palestiniens en novembre"

 

Les organismes concernés par les affaires des prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes ont déclaré samedi que les autorités d’occupation avaient arrêté, en novembre dernier, 402 Palestiniens, dont des enfants et des femmes.

Dans un communiqué conjoint, des institutions de la Commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers (affiliée à l’Organisation de libération de la Palestine), le Club des prisonniers palestiniens, la Fondation Conscience pour les soins aux prisonniers et les Droits de l’homme et le Centre d’information Wadi Hilweh ont affirmé que les autorités d’occupation israéliennes ont arrêté 402 Palestiniens, dont 66 enfants et mineurs, et 3 femmes, originaires de diverses régions de Cisjordanie et de Jérusalem-Est .

D’après le communiqué, la ville de Jérusalem a enregistré le taux d’arrestation le plus élevé, où 160 Palestiniens, dont 54 enfants ont été arrêtés.

Les institutions palestiniennes ont également documenté l’émission de 123 ordres de détention administrative, dont 39 nouveaux ordres, en novembre dernier.

La détention administrative est une décision d’incarcération par ordre militaire israélien, alléguant l’existence d’une menace sécuritaire, sans acte d’accusation, et elle est renouvelée pour une durée de 6 mois, sous réserve de prolongation.

Israël détient environ 4 600 prisonniers palestiniens, dont 520 détenus administratifs, 32 femmes et 170 mineurs, selon les données du Club des prisonniers palestiniens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/BKrAjW