Ambassadrice de Côte d’Ivoire: « Les relations entre la Turquie et la Côte d’Ivoire sont excellentes »

Ambassadrice de Côte d'Ivoire: "Les relations entre la Turquie et la Côte d'Ivoire sont excellentes"

« Le volume des échanges commerciaux entre la Turquie et la Côte d’Ivoire est passé de 200 millions de dollars à plus de 630 millions de dollars », a indiqué Khadidjata Touré.

L’ambassadrice de Côte d’Ivoire en Turquie, Khadidjata Touré, qui a accordé une interview à l’Agence Anadolu (AA), a affirmé que les relations entre la Turquie et la Côte d’Ivoire sont excellentes, ajoutant que les présidents Alassane Ouattara et Recep Tayyip Erdogan se vouent une admiration et un respect mutuels.

Les deux Chefs d’États se sont rendus des visites entre 2015 et 2016. En mars 2015, à l’invitation de son homologue turc, Alassane Ouattara, a effectué en Turquie une visite officielle, et en février 2016, Recep Tayyip Erdogan a effectué une visite officielle en Côte d’Ivoire. En avril 2016, le président ivoirien s’est une nouvelle fois rendu en Turquie, en marge du 13ème Sommet de l’Organisation de la Coopération islamique (OIC).

« Le président Ouattara avait à cette occasion réaffirmé sa volonté de renforcer les liens d’amitié et de coopération avec la Turquie », a déclaré la diplomate.

« Il faut noter qu’au cours de ces visites officielles, plusieurs accords ont été signés dans divers domaines sur le plan politique, diplomatique, économique, culturel et bien d’autres. Il existe une vingtaine d’accords qui ont été signés entre les deux pays. Nous avons par exemple un accord de non double imposition et un accord de protection réciproque des investissements, ce qui permet de rassurer les hommes d’affaires et les milieux d’affaires des deux pays. »

Les relations entre la Côte d’Ivoire et la Turquie ne cessent de se renforcer et de s’intensifier, a insisté Khadidjata Touré, précisant qu’entre 2013 et 2021, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays est passé de 200 millions de dollars à plus de 630 millions de dollars.

Elle a expliqué que les deux présidents souhaitent franchir la barre du milliard de dollars en termes d’échanges commerciaux.

« De plus en plus d’entreprises turques s’installent en Côte d’Ivoire et donc participent au développement économique de la Côte d’Ivoire, a-t-elle dit. Nous espérons davantage d’investissements turcs dans notre pays, notamment dans les domaines de l’agro-industrie, des infrastructures sanitaires, de l’énergie. »

Khadidjata Touré a indiqué que des agents de l’Etat de Côte d’Ivoire, notamment ceux du ministère de l’Intérieur, bénéficient des formations en Turquie, et a émis le souhait de voir ce genre d’échanges se multiplier.

La diplomate ivoirienne a souligné que le gouvernement de son pays met un point d’honneur sur le transfert de technologie dans la politique de transformation structurelle de son économie.

« Il y a une corrélation directe entre l’accès aux technologies et la productivité économique. La Côte d’Ivoire a mis en place une politique de transformation structurelle de son économie, dont l’un des axes prioritaires est l’industrialisation », a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter: « Pour cette industrialisation, la Côte d’Ivoire a besoin de la technologie. La Turquie a une technologie avérée dans le domaine de l’agro-industrie. C’est l’une des expertises dont la Côte d’Ivoire souhaite bénéficier. Des contacts ont déjà été établis entre partenaires ivoiriens et turcs dans ce sens. La Côte d’Ivoire souhaite également bénéficier de l’expertise turque dans le domaine de l’industrie militaire et même de la fabrication des équipements médicaux. »

Tout en saluant les avancées enregistrées par la Turquie dans le secteur des petites et moyennes entreprises, l’ambassadrice a invité la Turquie à accompagner son pays dans le développement des PME, qui constituent la majorité du tissu économique ivoirien.

Tout en mentionnant le cas des anciens pensionnaires d’institutions scolaires et académiques turques employés par les entreprises turques implantées en Côte d’Ivoire,

Khadidjata Touré a expliqué que les étudiants ivoiriens ayant fait leurs études en Turquie jouent un rôle important dans le développement de l’économie de la Côte d’Ivoire ainsi que le renforcement des relations entre les deux pays.

L’ambassadrice a précisé que les autorités ivoiriennes ont entrepris de nombreuses mesures à l’instar de la fermeture des frontières, le renforcement des équipements médicaux, des campagnes de sensibilisation ainsi que le soutien des autorités turques à travers la distribution des masques et autres matériels médicaux pour endiguer la pandémie de Covid-19.

« La Côte d’Ivoire espère pouvoir renforcer, intensifier davantage ses relations avec la Turquie dans divers domaines. Nous invitons les opérateurs économiques turcs à investir dans la politique d’industrialisation de la Côte d’Ivoire. Nous souhaitons que la Turquie soutienne davantage la Côte d’Ivoire », a-t-elle conclu.

La Turquie accueillera, les 17 et 18 décembre courant, le troisième Sommet Turquie-Afrique, en présence de nombreux dirigeants africains. La délégation ivoirienne sera conduite par Kandia Camara, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/DLYPTy