Ankara dénonce les propos de la présidente grecque Sakellaropoulou

Ankara dénonce les propos de la présidente grecque Sakellaropoulou

La Turquie a dénoncé le discours de la présidente grecque Ekaterini Sakellaropoulou lors d’une cérémonie d’ouverture.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères a dénoncé les déclarations sans fondement faites par la présidente grecque au sujet de l’histoire récente de la Turquie lors de la cérémonie de présentation du « Palais d’hellénisme du Pont de Surmene », dont la construction est prévue dans le district d’Elliniko-Agrirupoli à Athènes.

« Ces allégations ne changent rien au fait que c’est la Grèce qui a tenté d’envahir et d’occuper l’Anatolie, et que l’armée grecque a commis des crimes barbares contre l’humanité, en particulier contre des civils innocents dans notre région d’Anatolie occidentale. Nous vous rappelons une fois de plus que, conformément à Article 59 du Traité de paix de Lausanne, une obligation de réparation des dommages résultant d’actes contraires au droit de la guerre a été introduite » a souligné le ministère.

Les fausses accusations portées par la Grèce portent ombrage aux étapes vers l’établissement d’un environnement de dialogue sincère et honnête pour la solution des problèmes entre les deux pays, avertit Ankara.

« De telles attitudes et comportements sont incompatibles avec les responsabilités attendues des agents de l’État. Dans ce contexte, nous invitons notre voisin la Grèce, une fois de plus, au bon sens et à une entente constructive » conclut le communiqué.

 

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/ozMWCf