Erdogan : « La Turquie continue de considérer l’Union européenne comme une priorité stratégique »

Erdogan : "La Turquie continue de considérer l'Union européenne comme une priorité stratégique"

 

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que la Turquie continue de considérer l’Union européenne comme une priorité stratégique malgré toutes les injustices qu’elle a subie.

Le président Erdogan s’est entretenu avec les ambassadeurs européens à Ankara.

Il a déclaré qu’ils souhaitaient établir des relations plus solides avec l’UE, œuvraient en faveur du dialogue et de la diplomatie pour créer un agenda positif basé sur la perspective d’adhésion, et organisaient des réunions de haut niveau dans les domaines du climat, de la sécurité, de la migration et de la santé.

Le président turc a indiqué que des tactiques dilatoires ont été utilisées contre la Turquie pour ne pas concrétiser cet agenda positif, notamment concernant l’actualisation de l’union douanière.

« Il est évident que certains pays, qui abusent de leurs droits découlant de l’adhésion à part entière avec des calculs politiques, ont agi de manière obstructive dans ce processus », a-t-il dit.

Il a relevé qu’il est impossible que la pression migratoire diminue tant que les crises actuelles ne sont pas résolues.

« Notre attente de l’UE en matière de migration est simplement un partage équitable des charges et des responsabilités », a-t-il poursuivi.

« Nous devons faire des progrès sur la libéralisation des visas et l’union douanière dans la période à venir », a déclaré Erdogan, avant d’ajouter que la Turquie avait accompli son devoir concernant la libéralisation des visas.

Le président a indiqué que les Chypriotes grecs devaient se libérer de la mentalité qui les considère comme les seuls propriétaires de l’île et ignore les Chypriotes turcs. Il a également affirmé que l’assurance de l’égalité souveraine du peuple chypriote turc ouvrirait la voie à une solution.

Erdogan s’est exprimé concernant l’adhésion de la Turquie à l’UE.

« J’ai parlé à d’innombrables dirigeants, présidents et ministres en Europe au cours des 20 dernières années. J’ai vu comment les mesures que nous avons prises sur la voie de l’adhésion à part entière ont été bloquées et comment notre pays a été exposé à un double standard. Malgré toutes les injustices que nous avons subies, l’Union européenne reste notre priorité stratégique. Nous continuons à œuvrer dans ce sens », a-t-il assuré.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/Bqhygy