L’Éthiopie bloque l’aide humanitaire au Tigré depuis la mi-juillet 2021, affirme l’OMS

L'Éthiopie bloque l'aide humanitaire au Tigré depuis la mi-juillet 2021, affirme l’OMS

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a révélé, samedi, que les autorités éthiopiennes bloquent, depuis la mi-juillet 2021, l’acheminement des médicaments et du matériel médical au Tigré, en proie à un conflit armé.

L’Agence sanitaire mondiale de l’ONU, basée à Genève, réagissait ainsi aux allégations des autorités d’Addis-Abeba contre son directeur, l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, selon lesquelles il aurait abusé de son poste pour se mêler des affaires intérieures du pays. Addis-Abeba accuse également le patron de l’OMS, originaire du Tigré, de « désinformation nuisible » et de « mauvaise conduite » concernant le conflit armé au Tigré et d’avoir pris fait et cause en faveur des rebelles du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), ennemis du gouvernement éthiopien dans la guerre au Tigré.

Par voie de communiqué, dont l’Agence Anadolu a obtenu copie, l’OMS a déclaré, qu’elle n’a pas été autorisée à acheminer l’aide médicale au Tigré depuis la mi-juillet 2021, malgré ses demandes répétées, auprès du cabinet du premier ministre éthiopien et du ministère des Affaires étrangères, pour avoir un accès immédiat et sans entrave à la province, où les forces du gouvernement fédéral combattent les rebelles du TPLF.

Des milliers de personnes ont été tuées et des millions d’autres ont été déplacées depuis le déclenchement du conflit armé, alors que des centaines de milliers sont confrontées à des conditions proches de la famine.

L’OMS a confirmé qu’elle était au courant de la note verbale contre son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus, adressée par le ministère éthiopien des Affaires étrangères au conseil exécutif de l’Organisation.

« L’OMS poursuivra ses appels au gouvernement éthiopien pour qu’il l’autorise à acheminer l’aide humanitaire au profit de 7 millions de personnes au Tigré, soumis à un « blocus de facto » de l’aide humanitaire », ajoute le communiqué.

La diplomatie éthiopienne avait annoncé, jeudi, avoir saisi le conseil exécutif de l’OMS à la suite des déclarations de Tedros Adhanom Ghebreyesus, selon lesquelles le gouvernement fédéral bloquait l’aide humanitaire au Tigré, une accusation démentie par Addis-Abeba.

Dans sa requête adressée au conseil exécutif de l’OMS, le ministère éthiopien des Affaires étrangères proteste contre les prises de position du directeur de l’OMS qui risqueraient de nuire à « l’intégrité de l’Organisation »

La diplomatie éthiopienne accuse le directeur de l’OMS d’ingérence dans les affaires intérieures du pays, s’agissant notamment de relations entre Addis-Abeba et Asmara.

Le 4 novembre 2020, des affrontements ont éclaté dans la région du Tigré entre l’armée éthiopienne et les rebelles du TPLF, après l’entrée des forces gouvernementales dans la province, en guise de représailles à une attaque contre une base militaire, avant qu’Addis-Abeba n’annonce le 28 du même mois que l’opération de « maintien de l’ordre » a pris fin par le contrôle de toute la région.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/EnUy57