L’imam de la mosquée de Beauvais porte plainte pour dénonciation calomnieuse

L'imam de la mosquée de Beauvais porte plainte pour dénonciation calomnieuse

L’imam de la mosquée de Beauvais a porté plainte pour dénonciation calomnieuse a indiqué à l’Agence Anadolu son avocat Maître Sefen Guez Guez.

En effet, le 27 décembre dernier, la Grande mosquée de Beauvais avait fait l’objet d’une décision de fermeture administrative par la Préfecture de l’Oise pour une durée de six mois.

La Préfecture s’appuyait en grande partie sur des propos rapportés de l’imam Islem Eddy Lecocq « faisant état de prises de positions extrémistes, voire incitant à la commission d’actes de terrorisme », rappelle son avocat.

« Les accusations portées à l’encontre de M. Lecocq sont particulièrement graves et attentatoires à son honneur », juge maître Guez Guez qui dénonce le fait « qu’il n’a jamais été entendu par les services de police pour les propos rapportés ».

Il estime ainsi que « la grande mosquée a été fermée injustement ».

Suite à ces allégations, « l’imam Islem Eddy Lecocq sûr de son bon droit, a décidé de porter plainte pour dénonciation calomnieuse au regard de la violence des accusations infondées portées contre lui », annonce donc l’avocat.

« Islem Eddy Lecocq sait que les accusations de radicalisation rapportées sont fausses », note son avocat qui explique que son client « demande donc à la justice pénale de le rétablir dans son honneur ».

L’imam Lecocq sera défendu par les avocats Sefen Guez Guez et Ouadie Elhamamouchi.

Au cours de ces derniers mois, 22 mosquées ont été fermées par le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’appuyant sur la loi séparatisme.

Mais les citoyens de confession musulmane observent qu’aucun dirigeant ou imam de mosquées concernées n’ont fait l’objet de poursuite malgré des accusations aussi graves.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/UDSqzI