Suisse : début du procès concernant la banderole ciblant le président turc Erdoğan

Suisse : début du procès concernant la banderole ciblant le président turc Erdoğan

 

Le procès concernant la banderole visant le président Recep Tayyip Erdoğan lors du rassemblement de 2017 organisé par des groupes d’extrême gauche à Berne, la capitale de la Suisse, et auquel ont participé les sympathisants des organisations terroristes PKK, DHKP-C et YPG, a commencé.

Lors du rassemblement organisé à Berne le 25 mars 2017 pendant que le processus référendaire pour les amendements constitutionnels se poursuivait en Turquie, une photographie d’Erdoğan sur fond noir avec une arme pointée sur sa tempe et les inscriptions « Tuez Erdoğan » et « Avec leurs propres armes » avait été affichée.

Selon la presse suisse, le parquet de Berne a prononcé en mars, une peine pour les 4 suspects identifiés, pour « incitation ouverte au crime et à la violence ».

Suite à l’objection des suspects qui ont préparé l’affiche du crime et qui ont été présentés comme des « militants de gauche » par la presse suisse, la tenue d’une audience a été décidée.

Le procès des quatre suspects a débuté hier dans l’affaire devant le tribunal régional de Berne.

Le tribunal devrait annoncer sa décision d’ici la fin de cette semaine ou lundi.

Cet événement à Berne avait suscité la réaction d’Ankara et le ministère des Affaires étrangères avait protesté contre la manifestation des partisans de l’organisation terroriste visant le président Erdoğan.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/WmCLF6