Crise entre la Russie et l’Ukraine – Au bord de la guerre… (étude)

Crise entre la Russie et l'Ukraine - Au bord de la guerre… (étude)

Alors que la politique de répression de longue date de la Russie contre l’Ukraine s’est orientée ces derniers mois vers une intervention militaire, il y a eu une sérieuse escalade dans le processus auquel sont également impliqués les États-Unis et les pays européens. Au vu de la mobilisation militaire et des dernières déclarations des parties, on voit qu’un conflit majeur peut éclater à tout moment.

 

Dans de nombreuses questions géopolitiques importantes, Poutine, qui a testé sur le terrain les acteurs occidentaux, en particulier les États-Unis, a continué d’étendre sa sphère d’influence en profitant à la fois de la faiblesse du leadership et du manque de politique existant. Comme l’a souligné le secrétaire d’État américain Blinken, la nouvelle Union soviétique se forme pas à pas. Alors que les pays occidentaux ne pouvaient pas mener une politique sérieuse en tant que bloc contre la Russie dans d’importantes zones de conflit, de l’Ukraine à la Géorgie, de la Syrie à la Libye, on voit que la Russie essaie de combler au maximum le vide créé surtout à l’ère Biden, pendant laquelle les États-Unis n’ont pas pu produire de politique et sont restés très faibles.

En fait, le processus en cours en Ukraine est exactement la projection de cette vue d’ensemble. Poutine, qui ne voulait pas digérer un gouvernement qu’il voyait comme une menace contre lui à Kiev, a visé l’Ukraine par tous les moyens, mais ce pays n’a pas reçu de soutien sérieux du bloc occidental, à l’exception de quelques pays sérieux comme la Turquie, l’Angleterre et la Pologne. On voit que les États-Unis n’ont pas respecté leurs engagements pendant la période Biden et les garanties de sécurité dont l’Ukraine avait besoin contre la Russie n’ont pas pu être données. Cette situation a encore encouragé la Russie, qui est assise à la table avec l’OTAN et les États-Unis. L’Allemagne, en revanche, commet une erreur historique et cherche une politique bourgeoise. Bien que la dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie soit l’un des facteurs limitants, l’Allemagne est l’un des pays qui sera le plus touché par la menace géopolitique posée par une éventuelle invasion russe.

Bien entendu, une invasion complète semble encore peu probable, mais il ne serait pas surprenant que la Russie intervienne militairement d’une manière qui affaiblirait le gouvernement de Kiev et garantirait l’intégrité territoriale de Donetsk et de la Crimée. Il convient de noter que bien que la Russie ait rassemblé des centaines de milliers de ses soldats à la frontière et déployé des éléments militaires stratégiques en Biélorussie, les États-Unis n’ont toujours pas agi et continuent de ne parler que de sanctions économiques. Il est clair qu’une éventuelle intervention militaire de la Russie durcira le bloc occidental contre la Russie et entraînera de graves sanctions économiques, mais les gains géopolitiques et stratégiques que Poutine fera sur l’Ukraine semblent toujours appétissants malgré tous ces coûts possibles.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/oUWssA