Abus sexuel dans l’Eglise : le pape Benoît XVI revient sur sa déclaration et demande pardon

Abus sexuel dans l’Eglise : le pape Benoît XVI revient sur sa déclaration et demande pardon

L’ancien chef spirituel du monde catholique et pape émérite Benoît XVI s’est excusé, admettant que sa déclaration sur l’affaire de harcèlements et d’abus sexuels contre des enfants dans l’Église catholique allemande était erronée.

Benoît XVI, de son vrai nom Joseph Ratzinger, qui a été archevêque de Munich entre 1977 et 1982, a fait une déclaration à l’agence de presse catholique (KNA) par l’intermédiaire de son secrétaire privé, Georg Gänswein à la suite du rapport élaboré par les experts d’un cabinet d’avocats à Munich et publié le 20 janvier.

Le pape émérite a admis avoir participé à une réunion en 1980 au sujet d’un prêtre accusé de multiples abus sexuels sur des enfants, au contraire de ce qu’il avait indiqué aux experts du rapport.

  « La déclaration de Benoît XVI est objectivement « incorrecte », mais elle n’est pas porteuse de mauvaises intentions. Elle a été causée par une erreur commise lors de la préparation de sa déclaration. Il en est vraiment désolé et demande qu’on lui pardonne » poursuit le communiqué diffusé par KNA.  

Selon les assertions, alors qu’il était archevêque en 1980, le pape émérite Benoît XVI a assisté à une réunion au sujet d’un prêtre accusé de multiples abus sexuels sur des enfants et n’a pris aucune mesure bien qu’il en ait été informé.

Le rapport précise qu’il y a eu 497 cas de harcèlement dans l’église entre 1945 et 2019, et que les prêtres et les diacres ont été autorisés à travailler dans l’église malgré les allégations de harcèlement.

Selon le rapport, 247 des victimes étaient des garçons et 182 des filles, tandis que l’identité de 68 enfants était inconnue. 60% des garçons victimes avaient entre 8 et 14 ans.

Les experts affirment qu’il y a 235 auteurs liés aux accusations, dont 173 prêtres et 9 diacres.

 

 

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/ITLm8k