Tension russo-ukrainienne : Washington répond à une lettre de Moscou en matière de sécurité

Tension russo-ukrainienne : Washington répond à une lettre de Moscou en matière de sécurité

La recherche d’une solution diplomatique à la tension russo-ukrainienne est à son dernier tournant.

La Russie a annoncé qu’elle avait reçu une réponse écrite des États-Unis concernant les propositions en matière de sécurité qu’elle avait transmises le mois dernier.

Selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères, l’ambassadeur américain à Moscou, John Sullivan, s’est rendu au ministère (russe) et s’est entretenu avec le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexandre Grouchko. Il a remis la réponse écrite de l’administration américaine aux propositions russes en matière de sécurité.

De son côté, la partie américaine a déclaré qu’elle ne divulguerait pas le contenu de la lettre qu’elle a transmise, mais qu’elle est « ouverte au dialogue et préfère la diplomatie », tout en attendant la même attitude de la part de la Russie.

 « Nous avons transmis les préoccupations des États-Unis et de leurs alliés à la Russie, a affirmé le secrétaire d’État américain Anthony Blinken.  Maintenant c’est au tour de la Russie de décider. Nous sommes prêts à toutes situations, l’une comme l’autre. Nous ne permettrons pas une crise énergétique mondiale. »

Entre-temps, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré avoir envoyé une réponse écrite à la proposition de la Russie en matière de sécurité, « en parallèle à celle des Etats-Unis ».

Se déclarant prêt à un véritable dialogue avec Moscou, Stoltenberg a appelé la Russie à ne pas recourir à la force contre d’autres pays.

Quant à l’adhésion de l’Ukraine à l’alliance, Stoltenberg a noté que l’OTAN poursuivra sa politique de « porte ouverte ». Il a par ailleurs averti qu’une attaque de la Russie contre l’Ukraine aura de « lourdes conséquences ».

Les propositions de la Russie en matière de sécurité

La Russie a exigé la garantie du non-élargissement de l’OTAN.

Elle réclame aussi que les États-Unis n’établissent pas de bases militaires dans les pays de l’ex-Union soviétique et les pays non membres de l’OTAN, qu’ils n’utilisent pas l’infrastructure de ces pays pour mener des activités militaires et qu’ils n’aient pas de coopération militaire avec ces pays.

La proposition de la Russie comprend également des dispositions pour empêcher le déploiement d’armes nucléaires en dehors des propres territoires des pays et pour le retrait de ces armes déployées en dehors du territoire national.

 

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/t5WI2w