La BAD annonce 3 milliards de dollars pour soutenir l’industrie pharmaceutique africaine

La BAD annonce 3 milliards de dollars pour soutenir l’industrie pharmaceutique africaine

 

Le président de la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé samedi un financement de 3 milliards de dollars pour le renforcement de l’industrie pharmaceutique du continent.

Dr Akinwumi Adesina s’est exprimé lors d’un point de presse tenu suite à une visite de l’institut Pasteur de Dakar.

« La Banque africaine de développement a décidé de mettre à la disposition de l’Afrique la somme de 3 milliards de dollars pour renforcer le secteur de l’industrie pharmaceutique africaine », a-t-il indiqué.

« L’Afrique doit avoir la capacité de gérer tout ce qui est lié au Covid-19 en étant capable de faire des tests, d’avoir accès aux vaccins, mais aussi de pouvoir les produire sur place », a poursuivi Adesina en visite depuis jeudi à Dakar.

Le président de la BAD s’est désolé du fait que l’Afrique reste au plus bas de l’échelle en ce qui concerne la production de vaccins.

« L’Afrique ne peut pas toujours dépendre d’un système qui produit tout ce qui est lié aux vaccins, aux tests », a-t-il soutenu, assurant que le taux d’importation des produits pharmaceutiques pour l’Afrique est de 80 à 95%.

« On devrait avoir la capacité de produire des médicaments pour assurer la santé de la population et ne pas laisser la santé d’1,4 milliard de personnes à la générosité des autres », a-t-il indiqué.

Selon Adesina, l’Afrique doit disposer de capacités techniques, de matière première, de laboratoires, mais aussi soutenir le secteur pharmaceutique.

Le président de la BAD a quitté Dakar samedi au terme d’une visite de trois jours.

Il a été reçu par le président Macky Sall vendredi soir et a signé avec le ministre sénégalais de l’Economie Amadou Hott quatre conventions de partenariat.

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/rteD4C