Biden informe le Congrès sur l’octroi du statut d’« allié important non membre de l’OTAN » au Qatar

Biden informe le Congrès sur l'octroi du statut d'« allié important non membre de l'OTAN » au Qatar

 

Le président des États-Unis, Joe Biden a déclaré avoir informé le Congrès sur l’octroi au Qatar du statut d’ « important allié non membre de l’OTAN ».

Joe Biden a fait une déclaration aux journalistes avant sa rencontre avec l’émir du Qatar, le cheikh Tamim ban Hamed Al Thani, dans le bureau ovale.

Faisant état d’un partenariat de 50 ans entre le Qatar et les États-Unis, Biden a déclaré que l’administration de Doha héberge 10 000 Afghans et joue un rôle important dans les problèmes de Gaza et de la Palestine.

Se félicitant également de l’accord de 20 milliards de dollars entre Qatar Airways et le constructeur aéronautique Boeing, Biden a souligné qu’il s’agit de l’une des plus importantes transactions de Boeing.

« Le Qatar est un bon ami et un partenaire de confiance. J’informe le Congrès de l’intention de reconnaître le Qatar comme un ‘allié important non membre de l’OTAN’. Cela témoigne de l’importance de notre relation, et le moment est venu de le faire » a indiqué le président américain.

Il y a 18 pays que les États-Unis ont reconnus comme « importants alliés non membres de l’OTAN » à ce jour.

Avec une loi adoptée pour la première fois en 1987, le président américain de l’époque, Ronald Reagan, a inclus l’Australie, l’Égypte, Israël, le Japon et la Corée du Sud dans cette liste.

De la région du Golfe, Bahreïn et le Koweït avaient été inclus dans cette catégorie par George W. Bush.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/YxN4jN