Les Palestiniens saluent le rapport d’Amnesty International accusant Israël de pratiquer l’apartheid

Les Palestiniens saluent le rapport d'Amnesty International accusant Israël de pratiquer l'apartheid

 

Le ministère palestinien des Affaires étrangères, le Mouvement de la résistance islamique, Hamas, et le Jihad islamique ont salué le rapport d’Amnesty International, qui accuse Israël d’être un État d’apartheid.

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a déclaré, dans un communiqué consulté par l’Agence Anadolu, que le rapport d’Amnesty International est « une preuve supplémentaire qu’Israël est un État d’apartheid et doit en être tenu pour responsable ».

« Cette réalité odieuse de criminalité et d’impunité ne peut être ignorée ou démentie par la communauté internationale », a ajouté le ministère.

Et de faire savoir que « l’État de la Palestine se félicite de l’important rapport d’Amnesty International, qui a enquêté et révélé le régime d’apartheid israélien, ainsi que les politiques et les pratiques racistes contre le peuple palestinien ».

L’Assemblée générale des Nations Unies et le Conseil de sécurité ont exigé qu’Israël soit tenu pour responsable.

Pour sa part, la Cour pénale internationale a appelé à « prendre sans délai les mesures nécessaires pour enquêter officiellement sur le crime d’apartheid d’Israël, en tant que crime contre l’humanité ».

De son côté, le Mouvement de la résistance islamique, Hamas, a salué le rapport de l’organisation internationale, le qualifiant de « professionnel ».

Hicham Qassem, chef du département des médias du Hamas, a déclaré dans un communiqué parvenu à l’Agence Anadolu que son mouvement considère « avec reconnaissance et respect les efforts d’Amnesty International, dans la publication de son rapport professionnel qui met les faits dans leur perspective ».

Et d’expliquer que « le rapport décrit la réalité tragique de notre peuple palestinien sous occupation pour ce qu’elle est, en considérant l’entité d’occupation comme un régime d’apartheid, qui applique la politique d’apartheid dans tous les territoires palestiniens occupés ».

Le rapport a considéré qu’ »une nouvelle contribution à révéler les dessous de l’occupation israélienne et à lever la mystification dont elle a joui depuis des années et des décennies, que ce soit grâce aux grandes puissances coloniales, ou en fermant les yeux sur les violations et les pratiques odieuses qu’elle commet ».

De son côté, le mouvement Jihad islamique a salué, dans un communiqué, le rapport, appelant à « prendre une position internationale pour cesser de soutenir l’occupation ».

Cependant, le mouvement a déclaré dans un communiqué, reçu par l’Agence Anadolu, qu’il « n’est pas d’accord avec le rapport de l’organisation à bien des égards, comme le fait de qualifier l’Etat occupant d’Etat juif ».

Les autorités judiciaires, les institutions palestiniennes des droits de l’homme, les factions et les médias palestiniens ont appelé à « consulter le rapport international et à bien l’étudier, et à le considérer comme un témoignage international face à l’occupation sioniste ».

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/kvy7yW