Pour contrer l’influence de la Chine, Washington inaugure une ambassade aux Îles Salomon

Pour contrer l’influence de la Chine, Washington inaugure une ambassade aux Îles Salomon

Les États-Unis ont annoncé qu’ils allaient inaugurer une ambassade aux Îles Salomon, dans le but d’accroître l’influence américaine dans ce pays du Pacifique Sud, afin de contrer l’influence grandissante de la Chine.

L’agence américaine Associated Press a rapporté que Washington allait inaugurer une ambassade dans le cadre d’un plan visant à accroître l’influence étasunienne, avant que la Chine ne devienne « fortement implantée » dans le Pacifique.

L’agence de presse a ajouté que le projet d’ouverture de l’ambassade a été confirmé par le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, après son arrivée aux Fidji, ce samedi, pour une tournée dans l’océan Pacifique, qui a débuté en Australie et devrait s’achever à Hawaï.

Le département d’État a déclaré que les citoyens des Îles Salomon sont fiers de leur histoire avec les Américains sur les champs de bataille, lors de la Seconde Guerre mondiale, mais que les États-Unis risquaient de perdre leurs relations préférentielles, à un moment où la Chine œuvre de manière agressive à coopérer avec l’élite politique et commerciale des Îles Salomon.

L’ambassade des États-Unis à Honiara a fermé ses portes en 1993, et a maintenu un consulat affilié à l’ambassade des États-Unis à Port Moresby, en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Blinken est arrivé aux Fidji après avoir visité Melbourne, où il a rencontré ses homologues australiens, indiens et japonais. Les quatre pays forment un « Quad » ou « Dialogue quadrilatéral pour sécurité », qui est un bloc dans la région indo-pacifique, créé pour contrer l’influence régionale de la Chine.

L’inauguration de l’ambassade a eu lieu à un moment où des émeutes ont secoué le pays, qui compte de 700 000 habitants, en novembre dernier.

Une manifestation pacifique aux Îles Salomon a dégénéré en émeutes et ont mis en évidence des rivalités territoriales de longue date, des problèmes économiques et des inquiétudes concernant les liens grandissants du pays avec la Chine, après avoir changé d’allégeance de l’île autonome de Taiwan, en se tournant vers Pékin, il y a trois ans, selon l’Associated Presse.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/EzDxrg