Biden: Toute confrontation entre l’OTAN et la Russie conduirait à une troisième guerre mondiale

Biden: Toute confrontation entre l'OTAN et la Russie conduirait à une troisième guerre mondiale

 

Le président américain Joe Biden a annoncé qu’il travaillait pour éviter toute confrontation « directe » entre l’OTAN et la Russie, qui conduirait au « déclenchement d’une troisième guerre mondiale ».

Joe Biden a déclaré lors d’un discours télévisé dans lequel il révélait la rupture des relations commerciales entre Moscou et Washington, que son administration « n’entrera pas en guerre contre la Russie en Ukraine ».

Biden a mis en garde que la Russie « va payer un lourd tribut si elle utilise des armes chimiques en Ukraine ».

Le chef des Etats-Unis a clairement indiqué que son pays révoquerait le statut de « relations commerciales normales permanentes », en réponse à l’intervention militaire de Moscou en Ukraine.

Il a également souligné que la décision de suspendre les relations commerciales avec la Russie avait été prise en coordination avec les alliés des États-Unis, précisant que ça augmenterait la pression sur l’économie russe effondrée.

« Les États-Unis et leurs alliés ont décidé d’exclure la Russie du système commercial réciproque applicable au commerce mondial, ouvrant la voie à l’imposition de tarifs punitifs en réponse à l’opération militaire en Ukraine », a poursuivi Biden.

Le président américain a ajouté, « nous prenons également des mesures supplémentaires pour interdire des secteurs clés de l’économie russe, en particulier les produits de la mer, la vodka et les pierres précieuses ».

Il est à noter que Washington tient à approvisionner Kiev en armes, tout en refusant d’y déployer le moindre de ses soldats par crainte d’un conflit direct avec Moscou.

Le Sénat américain avait approuvé le nouveau budget du gouvernement fédéral, dont une aide militaire et humanitaire de 13,6 milliards de dollars pour l’Ukraine dans le contexte de l’offensive militaire russe.

L’aide est destinée à armer et équiper Kiev, alors que la moitié du montant ira à l’armée américaine pour financer le déploiement de ses forces dans la région, selon le New York Times.

Le financement américain permettra également à Kiev de protéger le réseau électrique du pays, de contrer les cyberattaques et d’acquérir des armes défensives.

Le programme de soutien financier comprend également 2,6 milliards de dollars d’aide humanitaire et plus d’un milliard de dollars pour soutenir les réfugiés ukrainiens fuyant leur pays à cause de la guerre.

Le chef de la majorité démocrate au Sénat, le sénateur Chuck Schumer, a fait savoir, pour sa part, que l’argent allait assurer de la nourriture, des médicaments, des abris et un soutien à plus de deux millions de réfugiés ainsi que des ressources pour l’économie dévastée de l’Ukraine.

Il a ajouté que le financement allait également permettre la livraison d’armes telles que les lance-missiles Javelin et Stinger et rassurer l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) et la renforcer, selon le quotidien américain.

Washington a fourni à l’armée ukrainienne des lance-missiles antichars Javelin et des lance-missiles sol-air de type Stinger.

Jeudi 24 février à l’aube, la Russie avait lancé une opération militaire en Ukraine, ce qui a provoqué des réactions de colère de la part de plusieurs pays et des réclamations d’infliger les plus sévères sanctions économiques et financières à l’endroit de Moscou.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/LwTgmU