« La Russie ne se livre pas au banditisme d’État comme la plupart des pays occidentaux »

"La Russie ne se livre pas au banditisme d'État comme la plupart des pays occidentaux"

 

Le porte-parole du Kremlin, Dmitriy Peskov, s’est exprimé concernant la possibilité d’une cyberattaque de la Russie contre des infrastructures critiques aux États-Unis.

« La Russie ne se livre pas au banditisme au niveau de l’État comme la plupart des pays occidentaux, y compris les États-Unis », a-t-il relevé.

Évaluant la déclaration du président américain Joe Biden selon laquelle la Russie pourrait mener une cyberattaque contre des infrastructures critiques dans son pays, Peskov a déclaré : « La Russie ne se livre pas au banditisme au niveau de l’État comme la plupart des pays occidentaux, y compris les États-Unis. »

Il a également commenté la déclaration du président ukrainien, Vladimir Zelensky, selon laquelle les questions de réconciliation avec la Russie devraient être soumises à un référendum en Ukraine.

« L’Ukraine est un État souverain et il peut et devrait y avoir des processus au sein de l’État », a-t-il dit.

Peskov a également évalué les pourparlers entre la Russie et l’Ukraine.

« Il y a aussi les dossiers discutés par les deux délégations. Je ne peux pas entrer dans les détails. Nous sommes sûrs que les partager avec le public nuira au processus de pourparlers, qui est plus lent et moins inclusif que nous ne l’aurions souhaité », a-t-il indiqué.

Le porte-parole russe a précisé qu’ils souhaitaient que les pourparlers soient plus rapides et plus inclusifs, et qu’aucune unité spéciale n’avait été créée pour déterminer les gouvernements locaux dans les régions contrôlées par l’armée russe en Ukraine.

 

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/Zdu1ht