La Russie va vendre le gaz naturel en rouble aux « pays hostiles »

La Russie va vendre le gaz naturel en rouble aux "pays hostiles"

 

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu’il n’était plus utile de recevoir un paiement en dollars ou en euros pour la fourniture de biens aux États-Unis (USA) et à l’Union européenne (UE).

« Nous prévoyons de passer aux roubles russes pour les paiements des ventes de gaz naturel aux pays hostiles » a-t-il indiqué.

Lors d’une réunion avec des représentants du gouvernement dans la capitale, Moscou, Poutine a fait des évaluations sur l’économie russe, qui a été affectée par les sanctions.

Il a indiqué que les pays occidentaux ont pris des mesures illégitimes en gelant les avoirs russes.

« L’Occident a en fait sapé la confiance dans sa monnaie. Désormais, tout le monde sait que les obligations en dollars et en euros peuvent ne pas être respectées » a-t-il noté.

Selon Poutine, il est inutile pour la Russie de recevoir des paiements en dollars et en euros pour les exportations.

« Il est clair que lorsque nous livrons nos marchandises aux États-Unis et à l’UE, cela n’a plus de sens pour nous de recevoir des paiements en dollars, en euros et dans certaines devises. Nous prévoyons de passer aux roubles russes pour les paiements des ventes de gaz naturel aux pays hostiles » a-t-il spécifié.

Poutine a fait savoir que ledit changement interviendra seulement dans la monnaie des paiements.

« La Russie poursuivra son approvisionnement en gaz naturel conformément aux principes de prix et de volume déterminés dans les contrats signés précédemment. Contrairement à certains de nos collègues, nous apprécions notre réputation commerciale en tant que partenaire et fournisseur fiable » a continué le président russe.

Le dirigeant russe a ajouté qu’il avait chargé le gouvernement russe et Gazprom d’engager le processus de conversion des paiements en roubles dans les ventes de gaz naturel.

Le gouvernement russe a approuvé la liste des pays « hostiles » à la Russie le 7 mars.

La liste comprend notamment les États-Unis, les pays de l’Union européenne, le Royaume-Uni, la Corée du Sud, le Japon, l’Ukraine, la Suisse et Singapour, ainsi que 15 autres pays qui ont imposé des sanctions à la Russie.

Après les déclarations de Poutine, la parité dollar/rouble a baissé de près de 3 % et est tombée en dessous de 100 pour la première fois depuis le 3 mars.

Les soldats russes avaient lancé une attaque contre l’Ukraine le 24 février, suivie d’une série de sanctions contre Moscou.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/TqlUQW