Marine Le Pen prise à partie en Guadeloupe

Marine Le Pen prise à partie en Guadeloupe

La candidate de l’extrême droite à l’élection présidentielle française, Marine Le Pen, a été prise à partie alors qu’elle accordait une interview à une chaîne de télévision sur l’île de Guadeloupe, l’un des territoires d’outre-mer de la France, où elle s’était rendue dans le cadre de sa campagne électorale.

Selon la presse française, un groupe déclaré ultragauchiste s’est introduit dans les lieux et a scandé les slogans « Le Pen dehors » et « Le Pen raciste », perturbant ainsi son interview.

Le Pen et son équipe auraient été violemment bousculés par « 20 militants d’extrême gauche ».  Elle aurait été exfiltrée de la zone par ses gardes du corps.

Son conseiller et député au Parlement européen (PE) André Rouge a déclaré qu’il avait été frappé au dos lors de l’incident.

S’adressant à BFMTV, Laurence Maquiaba, l’une des manifestantes, a affirmé qu’avec leurs actions, ils voulaient empêcher que le message de Marine Le Pen soit entendu par les masses.

Dans une déclaration sur la chaîne France 3, le président français Emmanuel Macron a dit « combattre » les idées de Le Pen, mais « avec respect ». Toutefois, il a condamné avec la « plus grande fermeté » cet incident.

 

Mots-clés: #le pen

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/HVuKBF