Le Pentagone demande 542 millions $ pour le « fonds de formation » dont bénéficient les terroristes du YPG/PKK

Le Pentagone demande 542 millions $ pour le "fonds de formation" dont bénéficient les terroristes du YPG/PKK

 

Dans la proposition de budget de 5,8 trillions de dollars du président américain Joe Biden pour l’exercice 2023, le financement des dépenses de défense devrait être augmenté.

La Maison Blanche a soumis sa proposition de budget au Congrès américain, qui comprend les dépenses du gouvernement pour l’exercice 2023, qui débutera le 1er octobre.

En conséquence, le budget vise à obtenir un revenu de 4,6 trillions de dollars au cours de l’exercice 2023 alors que les dépenses s’élèvent à 5,8 trillions de dollars.

La proposition de budget de Biden envisage une augmentation des dépenses de défense d’environ 4% par rapport à l’exercice 2022.

Une ressource de 813 milliards de dollars est allouée aux dépenses de défense au cours de l’exercice 2023.

773 milliards de dollars de ce montant devraient être transférés au ministère de la Défense (Pentagone), et 40 milliards de dollars pour des dépenses de défense au sein d’autres ministères.

Le « fonds de soutien en équipement et formation » pour les groupes en Syrie et en Irak dans le cadre des « opérations extérieures » retient l’attention.

Ainsi, 542 millions de dollars ont été demandés pour le « fonds de soutien en équipement et formation » en Irak et en Syrie pour combattre DAESH.

Les documents ne précisent pas quelle part de ce montant sera versée à l’armée irakienne et quelle part à des groupes en Syrie, y compris l’organisation terroriste séparatiste YPG/PKK.

Un autre facteur intéressant a été les 10,3 milliards de dollars demandés par le Pentagone pour dissuader la Chine et la Russie.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/cWL2pe